Profile photo of admin

par

INTERVIEW : Rencontre avec Cocoon

Le 7 juin 2019 dans Non classé

Cocoon sortira son nouvel album  » Wood fire » dans quelques mois. Mark Daumail nous a donné rendez-vous dans les locaux de sa maison de disques pour tout nous dire sur ce disque qui est très attendu par le public !

JustMusic.fr : Après avoir sorti un album en solo  » Speed of light » en 2014, tu es revenu avec le projet Cocoon et l’album  » Welcome home » en 2016. Tout d’abord, qu’est-ce que ça t’a apporté de faire un projet en solo ? Et peux-tu me faire un bilan du retour de Cocoon ?

Cocoon : Après avoir cartonné avec les deux premiers albums de Cocoon, on avait besoin avec Morgane de faire une pause. Elle avait ses propres projets et j’en ai profité pour faire le mien qui était totalement différent de la folk. Malheureusement, lors de la sortie de  » Speed of light », je n’ai pas pu assurer la promotion car mon fils a eu des soucis de santé. J’ai tout arrêté pour m’occuper de lui et j’ai pensé à faire un disque pour lui lorsque j’étais à l’hôpital. Je voulais quelque chose de doux, d’acoustique donc forcément, Cocoon m’est revenu à l’esprit. Après sa guérison, j’ai donc souhaité faire un nouvel album sous le nom de Cocoon. J’ai rappelé Morgane mais elle était en train de sortir ses projets donc elle n’était pas disponible. J’ai commencé à flipper en me disant que je devais le faire seul mais au final, ça a été une libération. J’ai collaboré avec plein de gens, le disque a bien marché et on a fait beaucoup de concerts. C’était un retour surprenant et j’ai eu envie de continuer comme ça. Je vais sortir le quatrième album de Cocoon qui s’appelle  » Wood fire » le 27 septembre prochain. Il est dédié à ma femme car après cette période de crise, j’ai voulu parler du couple en général, pas forcément le mien, à travers l’analogie d’un feu. Je me suis aperçu qu’un couple qui dure demande du travail, du sacrifice, de rajouter des buches et de souffler dessus… C’est comme un feu, c’est très fragile et voilà comment est né ce nouvel album.

JustMusic.fr : Comment s’est passé la création de l’album entre Tel Aviv, la Norvège, Los Angeles et la Toscane ?

Cocoon : Je suis parti dans ces différents endroits pour écrire, j’ai commencé par Los Angeles car j’avais besoin de changer d’air et je voulais le faire avec plusieurs personnes. J’en ai rencontré un qui m’en a présenté un autre, du coup, comme ils étaient de pays différents, j’ai beaucoup voyagé. Je suis parti à la recherche de nouveaux talents comme je l’ai fait pour le précédent avec Natalie et Mathew. Je suis allé en Israël pour faire un duo avec Lola Marsh, un groupe de Tel Aviv que j’adore ! En fait, je suis parti chercher de la matière et une fois que j’avais des heures de musique, j’ai tout rapporté à la maison. J’avais une trentaine de chansons et j’en ai gardé 12 pour l’album.

JustMusic.fr : Pour la première fois, tu as écrit les paroles avec d’autres. Alors, qu’est-ce que ça t’a fait de te livrer ?

Cocoon : J’avais les musiques et pour les paroles, j’ai raconté mon histoire. Tous les jours, j’avais des cessions avec différents artistes et ce que je leur disais leur évoquait plusieurs choses. Je me suis aperçu qu’on pouvait avoir différents points de vue et j’ai voulu partager l’écriture des paroles car je voulais sentir les choses dans la bouche de quelqu’un d’autre (sourire).

JustMusic.fr : Peux-tu me présenter les singles qui sont déjà sortis :  » Spark » et  » Back to one » ?

Cocoon :  » Spark » est le premier titre de l’album, le coup d’envoie, l’étincelle. Je pense que c’est ma préférée… Elle parle de retrouver la flamme dans un couple car je suis un optimiste et je me dis que tout n’est jamais complètement perdu. Il y a toujours une petite étincelle qui pourrait se rallumer… J’ai écrit les paroles avec une dame de 75 ans, Sharon Vaughn qui a sa propre étoile sur Hollywood Boulevard. C’est une star de la country music et une grande parolière.
 » Back to one », je l’ai aussi fait à Los Angeles avec des mecs qui bossent avec Sia ou encore Diplo. Ce titre parle de retrouvailles, de se refaire plaisir et de retomber amoureux.  » Back to one », ça veut dire en quelque sorte de retourner à la case départ.

JustMusic.fr : Après Morgane Imbeaud et Natalie Prass, on retrouve cette fois Clou, Lola Marsh (dont tu m’as parlé) et Owlle. Comment as-tu choisi ces chanteuses ? Pourquoi plusieurs cette fois au lieu d’une ?

Cocoon : Maintenant, je choisis une chanteuse par chanson et j’adore faire ça (sourire). Clou est une artiste que j’ai découverte sur Instagram, je la trouve incroyable et on s’est tout de suite très bien entendus. Elle chante deux chansons sur l’album et j’ai voulu une version française de  » Back to one ». Elle prépare son premier album avec Dan de The Dø, je l’ai écouté et je ne vois pas ce qui va l’empêcher de cartonner.
Owlle, je l’ai rencontrée à Los Angeles et elle vient de l’électro. Elle est trop drôle et on se marre bien ensemble (sourire). On a enregistré le titre  » Ashes » tous les deux.

JustMusic.fr : Tu as dit que  » Au fil des années, des bébés sont nés sur telle chanson, des couples se sont mariés sur une autre… Je veux écrire la bande originale de ces moments de la vie ». Quelle est la chanson qui a le plus marqué ta vie ?

Cocoon : C’est une bonne question… Le titre qui m’a donné envie d’en faire moi-même est  » Between the bars » d’Elliott Smith. Sinon, j’étais un grand fan de Nirvana quand j’étais ado, mais c’est Elliott Smith qui m’a donné envie de faire de la musique.

JustMusic.fr : Peux-tu me donner un mot ou adjectif pour qualifier tes différents albums ?

JustMusic.fr :  » My friends all died in a plan crash » ?

Cocoon : Je dirais  » Doux ».

JustMusic.fr :  » Where the oceans end » ?

Cocoon :  » Dépression » car j’en faisais une à ce moment-là… Je fumais beaucoup d’herbe à cette époque et du coup, j’étais dépressif… Maintenant, je ne touche plus du tout à ça (rires). Je trouve l’album très dark et surtout le succès du premier m’avait complètement déstabilisé. Je l’avais fait tout seul dans mon appartement en appelant Morgane de temps en temps. Je m’étais isolé (sourire).

JustMusic.fr :  » Welcome home » ?

Cocoon : Il correspond tellement à une période de couches et de bébé, que je dirais  » Biberon » (sourire).

JustMusic.fr :  » Wood fire » ?

Cocoon :  » Adulte », c’est la première fois que je me sens en pleine possession de mes moyens d’adulte car on va dire que, pour les deux premiers, j’étais encore un ado et sur le précédent, un papa (sourire).

JustMusic.fr : Tu as travaillé pour de nombreux artistes, alors quels sont les prochains ?

Cocoon : Je vais me consacrer à la sortie de mon album, à la tournée, la promotion… Mais je vais bosser avec Julien Granel, Maxenss un YouTubeur, Saga Bak une artiste suédoise et j’ai fait des chansons pour HollySiz. J’adore de plus en plus faire des titres pour d’autres artistes !

JustMusic.fr : Qu’est-ce que ça t’apporte ?

Cocoon : Je me teste sur eux (rires). Même si ça peut arriver que je travaille avec des artistes que je n’ai pas l’habitude d’écouter, ça ne me dérange pas car c’est très kiffant et plus intéressant. C’est cool d’échanger et de voir comment font les autres car ça m’inspire par la suite (sourire).

JustMusic.fr : Que nous réserves-tu pour le  » Warm up acoustic shows » ?

Cocoon : On va se produire dans des petites salles de 300 places et avant hier, on a fait la première à Bordeaux. C’était génial ! On est 4 sur scène avec une chorale avec des voix intéressantes. On chante autour d’un feu – il est faux – et ce sont des titres que le public a choisis sur Internet. C’étaitent des choix surprenants car ce sont des chansons que je n’aurais pas forcément choisies. J’ai voulu faire plaisir et me faire plaisir en faisant de l’acoustique. C’est très plaisant, il n’y a pas de batterie, ni de basse et c’est très cool (sourire).

JustMusic.fr : En parlant de live, tu as participé à l’émission  » Live me if you can » de Lionel ancien animateur de Virgin Radio. Le concept est très interessant car ils t’organisent un live en 7 jours selon 3 mots que leur donne l’artiste. Quels souvenirs en gardes-tu ?

Cocoon : C’était énorme ! Tout est super bien organisé et je n’ai pas su où j’allais jouer jusqu’au dernier moment (sourire). Ils m’ont emmené au phare de Cordouan qui va être classé à l’Unesco. J’ai pu rencontrer les gardiens et c’était impressionnant ! En préparant l’émission, je leur avais dit que j’avais déjà joué dans une montgolfière, un avion, un train, un bus londonien… Je n’avais jamais jouer dans un phare et ils ont exaucé ce voeu (sourire).

JustMusic.fr : Tu t’y attendais après avoir donné tes 3 mots ?

Cocoon : Pas du tout et c’était génial car j’ai une passion pour les phares. J’ai une partie de ma famille qui est bretonne et dans les maisons où j’ai vécu petit, il y a toujours eu des phares. J’en ai d’ailleurs parlé dans le deuxième album de Cocoon. Le résultat est sublime, ils ont vraiment fait quelque chose de OUF (sourire) !

JustMusic.fr : Pour terminer, peux-tu me donner des nouvelles de ton fils ?

Cocoon : Il va très bien ! Il grandit et il fait même de la batterie (sourire). Il va avoir 5 ans, il est trop mignon et c’est vraiment une joie énorme d’être papa. Il est tout pour moi (sourire) !

Retrouvez Cocoon sur Facebook, Twitter et Instagram.

Cet article INTERVIEW : Rencontre avec Cocoon est apparu en premier sur Just Music.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils