Profile photo of admin

par

INTERVIEW : Rencontre avec Cats On Trees

Le 13 mars 2018 dans Non classé

Les Cats on Trees sortiront leur nouvel album  » Neon le 16 mars prochain et nous les avons rencontrés chez  » Tôt ou Tard lors d’une grosse journée de promotion.

JustMusic.fr : Votre premier album éponyme a été un véritable succès avec plus de 200 000 exemplaires vendus ! Vous avez également été nommés aux Victoires de la Musique en 2014. Alors pouvez-vous me faire un bilan de tout ce qui vous est arrivé avec ce premier opus ?

Nina (Cats on Trees) : On ne l’a pas encore fait pour l’instant car on a du mal à regarder en arrière (sourire). Tout est allé très vite à partir du moment où on a signé chez notre label  » Tôt ou Tard. On se connaissait déjà avec Yohan et on avait quelques expériences scéniques, un EP et on créait déjà tous les 2. On ne s’attendait pas à un tel succès car c’est vrai que le premier single  » Siren’s call a tout de suite fonctionné avant la sortie de l’album. C’était une grosse expérience pour nous car on ne connaissait pas les interviews, les caméras… Mais c’était chouette car on a de la chance d’être deux, de pouvoir s’épauler, se rassurer et se pousser vers le haut. On a pu faire une grosse tournée de plus de 200 dates et ça a chamboulé plein de choses chez nous. On a de la chance d’être entourés par un très bon label avec des personnes professionnelles, rassurantes et très humaines ! On ne pouvait pas être ailleurs qu’ici car ce label nous ressemble, on avançait tous dans le même sens. On n’en retient que du positif ! Du coup, on a eu plein de choses à raconter pour la suite car on n’a jamais arrêté de composer.

JustMusic.fr : Pourquoi avez-vous attendu 5 ans entre votre nouvel album et le premier ?

Yohan (Cats on Trees) : On n’a pas vraiment attendu car la vie de notre premier album a été très longue. On a sorti plein de singles par la suite, du coup, on va dire qu’on a mis 2 ans pour faire le nouveau.

Nina (Cats on Trees) : Après cette longue tournée, on a eu besoin de se reposer un peu, de retrouver nos ancrages respectifs, nos amis, nos familles… et nous retrouver nous car on aime prendre soin de notre amitié. C’est important de s’ouvrir à d’autres choses et ne pas rester que dans la musique si on veut s’oxygéner le cerveau (sourire). Suite à ça, on est retournés en studio, on a pris les idées qu’on avait dans nos téléphones, les choses qu’on a composées en tournée, et on est allés au bout de tout.

JustMusic.fr : Votre deuxième album  » Neon sera disponible le 16 mars et on peut déjà entendre trois extraits dont le premier single  » Keep on dancing qui passe déjà sur de nombreuses radios. Pouvez-vous me présenter ces 3 titres ?

Nina (Cats on Trees) :  » Keep on dancing est dans la lignée de  » Siren’s call car il a un peu le même chemin. Il ne devait pas être sur l’album car on a fait différentes versions, mais au dernier moment, on a tout changé et le label a voulu que ce soit le premier single. Pour  » Siren’s call, ça a été la même histoire et c’est aussi le label qui a souhaité le sortir en premier.  » Keep on dancing est un morceau qui est plein d’espoir et on y tient beaucoup.

Nina (Cats on Trees) :  » Blue est un beau morceau dans lequel on s’est beaucoup investis émotionnellement. On a beaucoup travaillé les voix et les choeurs qu’on compare un peu à un nuage. Il parle d’amour…

Yohan (Cats on Trees) : Il y a aussi un côté cinématographique qui était présent dès le début car c’était comme la B.O. d’un film qu’on n’a jamais tourné.

Nina (Cats on Trees) :  » Black lips est un morceau très fun et on est partis d’un riff qu’on a enregistré accidentellement avec un son de piano un peu bizarre (sourire). On ne savait pas trop quoi en faire mais on trouvait le riff génial donc on a voulu le garder. On a arrangé le morceau avant de faire le texte et la ligne de chant est arrivée après.

Yohan (Cats on Trees) : C’est vrai que le riff était très fort et on a tout construit autour de ça. On voulait une célébration de vie car l’inspiration principale était une scène du film  » Rêves de Kurosawa. Ça se passe dans un petit village où un centenaire enterre son premier amour avec tout le village autour qui fête l’événement. C’est un peu une vision sur le fait de profiter de la vie car le temps est très court. C’est une sorte de rappel pour moi et en même temps il y a un côté séduction.

Nina (Cats on Trees) : Il y a plusieurs lectures différentes et on aime beaucoup ce titre. On est allés dans une univers différent de ce qu’on faisait auparavant. Le premier album est assez doux et presque discret, pour celui-ci on a voulu pousser les contrastes.

JustMusic.fr : Comment procédez-vous pour créer et qui fait quoi ?

Nina (Cats on Trees) : Il n’y a pas de règles, on compose tous les 2.

Yohan (Cats on Trees) : On essaie tout car quand on a une idée, on y va à fond et si jamais on est contents, on garde. Notre meilleur ami c’est le dictaphone de notre téléphone car on fourmille d’idées (sourire). Ce sont de petits instants qui sur le moment ne veulent rien dire, comme une petite note que tu gardes pour la développer plus tard. Il y a souvent un bout ou un mot qui va définir la couleur du texte et de la chanson. On construit tout à partir de notre instinct et c’est très naturel. On essaie de transformer la masse d’idées qui nous vient et on se pousse énormément. Il n’y a pas de rôle prédéfini car ça, c’est surtout pour le live.

JustMusic.fr : Vous aviez fait un featuring avec Calogero pour le titre  » Jimmy. Est-ce qu’il y aura d’autres collaborations ?

Nina (Cats on Trees) : On voulait que ce soit l’album des collaborations mais on a tellement aimé se retrouver tous les 2 dans l’intimité d’une chambre pour composer qu’on est allés au bout de ça. C’est ça dont on avait besoin… On voulait faire les choses tous les deux, pas en autarcie mais presque (sourire).

JustMusic.fr : Vous allez également repartir en tournée et vous allez vous produire à la Cigale le 16 mai prochain. A quoi doit-on s’attendre pour cette nouvelle tournée ?

Nina (Cats on Trees) : On a plein d’idées pour le live et on veut aussi faire des choses différemment. On a revisité certaines chansons, on s’est entourés de deux violonistes et une violoncelliste. Elles sont géniales et elles chantent super bien !

Yohan (Cats on Trees) : On a fait des tonnes de dessins pour les décors afin de créer un univers autour des chansons pour que tout soit lié. On veut raconter une histoire durant tout le concert et faire le lien entre les anciens et les nouveaux titres. Il y a beaucoup de boulot et on est curieux de voir ce que ça va donner (rires).

Nina (Cats on Trees) : Ce n’est pas encore fini (sourire).

Yohan (Cats on Trees) : On est en plein dedans et c’est très exaltant presqu’autant qu’un disque. Il nous tarde de retrouver le public…

JustMusic.fr : En janvier 2016, vous aviez été coachs dans  » The Voice Belgique, quels souvenirs en gardez-vous et quels conseils donneriez-vous aux jeunes artistes ?

Yohan (Cats on Trees) : On a eu la chance de créer pour vivre et d’être super bien entouré pour le faire, d’aller au bout de nos idées et de le faire librement. On adore la Belgique car ça regorge de talents merveilleux et on nous a pris pour ce qu’on était, c’est-à-dire un groupe avec les choses que l’on écoute qui ne sont pas forcément mainstream. On a pu justement faire chanter à nos talent des titres des Strokes, de Phoenix… chose qui est plutôt rare dans ce contexte. Tout s’est super bien passé car on a trouvé des talents extraordinaires et on les suit encore. Une a signé sur un label belge et elle a été N°1, un autre travaille avec le producteur de Ghinzu, une autre anime une émission de TV… Ils avaient juste besoin d’un petit coup de pouce pour éclore et de conseils. On les a toujours encouragés à composer et écrire, et même si on prend beaucoup de temps pour notre projet on reste dans la transmission.

JustMusic.fr : Pour finir que pouvez-vous ajouter sur votre nouvel album ?

Yohan (Cats onTrees) : On est très fiers car on y a passé beaucoup de temps et on a mis beaucoup d’amour ! Il est très riche et à la fois très condensé. Je trouve qu’il passe comme un rêve…

Nina (Cats on Trees) : On voulait qu’à la fin de l’écoute, les gens n’en aient pas assez et en veuillent encore. Il est très solaire et plein d’espoir, on avait besoin d’exprimer ça. On espère que les personnes qui l’écouteront ressentiront du soleil, de l’espoir et de l’amour (sourire) !

Retrouvez Cats On Trees sur Facebook et sur Twitter.

Cet article INTERVIEW : Rencontre avec Cats On Trees est apparu en premier sur Just Music.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils